Symphomed - Le Forum médical francophone
Si vous voulez vivre en Symphocratie, mettez-vous en mode Symphomédien, et connectez-vous ici!

[Cours] Syndrome méningé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Cours] Syndrome méningé.

Message par LeZaHiiiR le Dim 1 Nov 2009 - 13:44

Le syndrôme méningé est secondaire à une inflammation de la dure mère
ou de l'arachnoïde, consécutivement à une infection d'origine virale ou
bactérienne, où la rupture d'un vaisseau sanguin.

1. Présentation clinique


Le syndrôme méningé se constitue de trois principaux symptômes, regroupés
sous le terme de "triade méningée" ou "trépied méningitique"


  • Les céphalées intenses (souvent avec photophobie et parfois phonophobie)
  • Les vomissements
  • La raideur méningée accompagnée régulièrement de rachialgies et d'une attitude en "chien de fusil"

L'infection ou l'épanchement de sang entraîne une inflammation, provoquant de
fortes douleurs : si le cerveau est assez peu sensible, il n'en va pas
de même pour les méninges, surtout la dure mère. La douleur provoque
une contracture réflexe des muscles spinaux, consituant la raideur
méningée, de la nuque et parfois du reste du rachis : raideur de nuque
(souvent absente chez le nourrisson), signe de Brudzinski, signe de
Kernig.

Phono et Photophobie, irritabilité, et une attitude
typique du patient, "couché en chien de fusil" courbé et la tête sous
les draps).


2. Examens:
Une ponction lombaire permet le prélèvement de liquide cérébro-spinal
(liquide contenu dans la colonne vertébrale) pour lequel on va réaliser
une analyse chimique, cytologique et bactériologique. On peut déjà
noter un problème si le liquide n'est pas limpide et incolore.
L'hypertension intracrânienne, Les troubles de l’hémostase et les
traitements anti-coagulants constituent une contre-indication à la
ponction lombaire.


3. Etiologie:
On reconnait 3 types d'affections provoquant le syndrôme méningé.


3.1. L’hémorragie méningée

D'installation très brutale (d'une seconde à l'autre) souvent après un effort,
provoquant une céphalée immédiate et intense. Une rupture d'un vaisseau
sanguin en est l'origine, suite à un traumatisme crânien ayant détruit
ou fragilisé ce vaisseau, ou provenant d'une malformation d'un vaisseau
sanguin (provoquant une rupture d'anévrysme).


3.2. Les méningites purulentes
La ponction lombaire montre ici un liquide trouble voire purulent. Une
forte fièvre accompagne le syndrôme méningé qui s'installe de façon
progressive mais rapide. La contagion est possible.

Plusieurs germes peuvent être en cause :


  • la Méningite à méningocoque touche souvent les écoles. Les douleurs articulaires sont souvent évocatrices.


  • la méningite à pneumocoque peut compliquer des infections ORL (sinusite ou
    ottites) - La méningite à Haemophilus influenzae, fréquente chez
    l'enfant.


  • La méningite à Listeria atteint les système immunitaires peu efficient : enfants, personnes âgées ou immuno-déprimées.


  • Les méningites purulentes nosocomiales. Bacilles Gram négatifs ou
    staphylocoques, suite à une opération chirurgicale (le cas est rare) Un
    traitement antibiotique rapide est de circonstance dans tous les cas
    d'affection méningée bactérienne.

3.3. Les méningites à liquide clair



  • L'affection est cette fois-ci virale : entérovirus à 80%, mais également virus ourlien ou herpès.


  • Les méningites purulentes ou à listeria ne troublent pas forcément le
    liquide cérébro-spinal. Les examens complémentaires vont en ce cas
    orienter le diagnostique.


  • Une tuberculose (souvent chez un patient déjà fragilisé).

P. Menei


LeZaHiiiR

Féminin
Messages : 39
Sympho : 56
Date d'inscription : 28/10/2009
Localisation : trés loin.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum