Symphomed - Le Forum médical francophone
Si vous voulez vivre en Symphocratie, mettez-vous en mode Symphomédien, et connectez-vous ici!

prurit généralisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

prurit généralisé

Message par nour elhouda le Jeu 16 Sep 2010 - 22:03


Bonsoir tout le monde,

Quelle est la CAT à tenir devant un prurit généralisé sans lésions cutanées ne

répandant pas aux antihistaminiques ?


nour elhouda

Féminin
Messages : 330
Sympho : 485
Date d'inscription : 13/09/2010
Localisation : algérie

Revenir en haut Aller en bas

Re: prurit généralisé

Message par hadjora le Lun 20 Sep 2010 - 20:38

nour elhouda a écrit:
Bonsoir tout le monde,

Quelle est la CAT à tenir devant un prurit généralisé sans lésions cutanées ne

répandant pas aux antihistaminiques ?

bonsoir
maintenant j'ai dans la téte le prurit secondaire à des depot d'acide urique ou a la suite de depot de cristal de calcuim
mais il ya aussi le prurit sénile
voila ç que j'ai comme information
voila ce site pour plus d'infos
http://www.atlas-dermato.org/cours/Semiologie.htm#7

________________________________________________
Personne ne mérite tes larmes et tes pleurs,
et celui qui le mérite vraiment ne te fera jamais pleurer

hadjora
Admin

Féminin
Messages : 813
Sympho : 1779
Date d'inscription : 28/10/2009
Age : 30
Localisation : Saint Arnaud

Revenir en haut Aller en bas

etiologies d'un prurit généralisé

Message par nour elhouda le Mar 21 Sep 2010 - 0:42

Salut,
Suite à votre réponse chère consœur Hadjoura, et en lisant le cours de PRURIT à partir de l’adresse mail que vous m’avez donné j’ai retiré quelques causes de prurit généralisé en éliminant les affections dermatologiques sans éliminer les causes allergiques puisque sa se peut que le malade est toujours en contact avec l’allergène.
a) Les causes externes : **irritatives : vestimentaires, professionnelles... dues à des agents physiques ou chimiques irritants (détergents, laine de verre, épines de cactus, sécheresse de l’environnement...),
***allergiques : rapidement responsables de lésions d’eczéma. La preuve est apportée par la guérison durable et nette après suppression du contact causal.
b) Les causes iatrogènes : *** les médicaments pouvant engendrer un prurit sont nombreux, il s’agit dans bien des cas de la seule manifestation d’intolérance (pouvant précéder pendant longtemps des symptômes plus graves) : opiacés, barbituriques, certains antibiotiques, dérivés halogénés (bromés, iodés)...
***La régression après arrêt du médicament n’est pas toujours franche d’autant que l’alimentation peut les apporter sous forme cachée (additifs alimentaires, antibiotiques...).
c) Les parasitoses seront toujours recherchées
d) Affections endocriniennes
*** le prurit peut être le premier signe d’un diabète sucré ; il est d’abord souvent localisé aux régions génitales ; son intensité n’est nullement corrélée avec le taux de la glycémie, mais il guérit avec le contrôle du diabète,
***l’hyperthyroïdie peut être accompagnée de prurit.
*** pendant la grossesse : il s’agit le plus souvent en fin de grossesse d’un " prurigo gravidique ", certains cas sont associés à une rétention hépatique, et régressent à l’accouchement.
e) Au cours des affections rénales chroniques et chez les hémodialysés, le prurit est souvent rebelle aux traitements. Il est considéré comme plurifactoriel : sécheresse cutanée, hyperazotémie, hyperparathyroïdie secondaire, et est sensible au traitement par rayons U.V.A.
f) Les affections hépatobiliaires sont des causes classiques ; le prurit est présent lorsqu’il existe une cholestase avec ictère, mais il n’y a pas de relation entre l’importance de la rétention et celle du prurit. Celui-ci peut même précéder les autres signes d’orientation, alors que les signes biologiques sont minimes :
g) Au cours des affections malignes, le prurit est parfois annonciateur et permet dans ces cas un diagnostic précoce.
+++Parmi les hémopathies
. la maladie de Hodgkin
. les syndromes myéloprolifératifs :
. Les leucoses dans leurs formes lymphoïdes plus souvent que myéloïdes sont associées parfois à un prurit
- Le prurit peut constituer un syndrome paranéoplasique au cours des cancers du pancréas où il est souvent féroce, des cancers digestifs (estomac, œsophage) mais aussi bronchiques, ovariens, prostatique...
h) Les prurits de causes neurologiques sont rares (tabès, tumeurs thalamiques, drogues).
A l’inverse des causes psychiques où le prurit est volontiers augmenté par le stress, le retentissement psychologique d’un prurit de cause quelconque est important à considérer.
« « «-- En plus des causes citées par Hadjoura : ***le pruit secondaire à des dépôts d’acide urique ou de cristal de calcium.
***le prurit sénile.

nour elhouda

Féminin
Messages : 330
Sympho : 485
Date d'inscription : 13/09/2010
Localisation : algérie

Revenir en haut Aller en bas

Re: prurit généralisé

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:38


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum